Florent Pagny, endetté jusqu’au cou : Obispo l’a sauvé… Comment l’a-t-il remboursé ?

Invité dans l’émission “Le Monde d’Élodie” sur France Info ce 12 juillet, Florent Pagny est revenu sur une période difficile de sa vie. A l’époque, il était dans une telle détresse financière qu’il a dû solliciter l’aide de son ami, Pascal Obispo…

C’est un retour médiatique qui fait plaisir à voir. Le sourire aux lèvres, Florent Pagny reprend du service après avoir annoncé en janvier 2022 être atteint d’un cancer du poumon. Une annonce qui avait suscité la tristesse alors que le chanteur était encore coach dans le télé-crochet The Voice. Mais l’interprète de Savoir Aimer s’est accroché à la vie. Depuis le début de cette année, Florent Pagny fait la promotion de sa tournée estivale et donne de ses nouvelles.

Au micro d’Élodie Suigo, journaliste pour France Info, le chanteur a parlé longuement des titres marquants de sa vie, notamment Ma Liberté de penser qui raconte un moment douloureux de son existence.

“Il y a eu une saisie de mes meubles chez moi, ça fait un drôle d’effet”

La vie d’artiste n’est pas toujours aussi rose que ce que l’on pourrait croire. En guerre contre le fisc en 1996 et 1997, Florent Pagny avait vu ses biens saisis par les huissiers. “Quand la chanson est sortie, elle me donnait un peu d’ironie sur la situation, parce qu’elle est liée juste à une action, l’affaire n’était pas réglée et il y a eu une saisie de mes meubles chez moi, ça fait un drôle d’effet quand on t’annonce qu’il y a eu des camions qui sont arrivés et qu’on t’a vidé ta maison“, a-t-il raconté à Elodie Suigo.

En 2016, Florent Pagny avait d’ailleurs expliqué à Paris Match que ce morceau lui avait valu pas mal d’ennuis : “Si au début cette chanson a plu, elle m’a ensuite créé pas mal d’emm*rdes. Je suis devenu le type qui ne payait pas ses impôts. C’était n’importe quoi ! Les gens ont fait une fixette là-dessus, dans la rue on me lançait : ‘Va payer tes impôts !‘ Je n’ai jamais osé répondre : ‘Payes-en comme j’en paye, on en reparlera coco !’ mais j’aurais dû“. Un enfer dont le chanteur de 61 ans a pu se sortir grâce à l’aide de son ami Pascal Obispo…

Pascal Obispo a racheté les biens de Florent Pagny… Comment l’a-t-il remboursé ?

Après avoir perdu ce qui constituait l’entièreté de sa demeure, Florent Pagny a demandé à son ami Pascal Obispo de racheter ses biens lors de la vente aux enchères. “Là tu fais : ‘Bon, Pascal, tu peux me rendre un service ? Tu peux aller à la vente racheter mes meubles parce qu’il m’est arrivé un truc, j’ai pas l’argent pour les reprendre, mais on me les a saisis et je préfèrerais qu’ils reviennent chez moi’. C’est un peu ce que j’ai eu la chance de faire et je le remercie, mais ça a inspiré Ma Liberté de penser, c’est comme ça que je l’ai remboursé, a-t-il raconté à France Info.

La chanson sortie en mars 2003 s’est écoulée à plus de 500.000 exemplaires et reste l’un des titres incontournables que les fans attendent de chanter à chacune de ses représentations.

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *