Eva Longoria dans “Desperate Housewives” : la phrase osée qui lui a fait décrocher son rôle

Ça y est : Eva Longoria est arrivée à Cannes ! Et, comme à son habitude, elle ne passe pas inaperçue. En plus d’éblouir l’audience dans des tenues largement remarquées, l’actrice fait rire tout le monde en se remémorant de vieux souvenirs de tournage.

Voilà dix ans qu’Eva Longoria est égérie L’Oréal Paris… et qu’elle ne manque aucune montée des marches du Festival de Cannes. Cette année encore, l’actrice, productrice et réalisatrice de 48 ans était donc attendue de pied ferme sur la Croisette. Là-bas, en plus d’éveiller les consciences sur le monde du cinéma, elle a aussi fait rire tout le monde en évoquant le début, un brin chaotique, de sa carrière. 

“L’idée que ce milieu est progressiste est un mythe” : Eva Longoria tacle l’industrie du cinéma

À l’occasion de ce 76e Festival de Cannes, la mère de Santiago, un petit garçon né en juin 2018, était l’une des prestigieuses invitées de la soirée Kering Women In Motion qui a eu lieu le 23 mai dernier. En amont, elle a accepté de participer à une table ronde en compagnie de la chercheuse Stacy L. Smith, spécialiste des questions de diversité. Ensemble, et devant une foule attentive, les deux femmes ont abordé l’épineuse question de la place des minorités dans l’industrie du cinéma. L’occasion d’ailleurs pour Eva Longoria d’évoquer le travail mis en place par sa fondation pour aider les femmes issues de la communauté hispanique à développer leurs business.

Depuis la naissance de mon fils, je suis devenue d’autant plus consciente des problèmes qui menacent notre société, de tout ce qu’il faut changer dans le monde”, a commencé l’icône. “Si l’on regarde les derniers vainqueurs de l’Oscar du meilleur film, il s’agit en grande partie d’œuvres signées par des réalisateurs issus de minorités. Mais cela ne reflète pas du tout la réalité de Hollywood. Quand on se concentre sur les statistiques des films qui y sont financés, on comprend que l’idée que ce milieu est progressiste est un mythe. Il reste encore beaucoup de travail à accomplir, a-t-elle ensuite souligné gravement.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Eva Longoria Baston (@evalongoria)

Comment Eva Longoria a-t-elle obtenu le rôle de Gabriella Solis dans Desperate Housewives ?

Eva Longoria a partagé, auprès du journaliste Mehdi Omaïs, quelques anecdotes exclusives au sujet du personnage qui l’a révélée au grand public : celui de Gabriella Solis dans Desperate Housewives. Mais comment l’actrice a-t-elle décroché le rôle ? “Nous étions en pleine ‘saison des pilotes’, quand les castings s’enchaînent avant le lancement de nouvelles séries. Je passais des heures dans ma voiture à me changer selon les personnages que je devais incarner, un moment une nonne, l’autre une prostituée… J’étais épuisée”, a d’abord expliqué l’épouse de José Antonio Bastón.

“Le créateur de la série, Marc Cherry, m’a demandé si j’avais lu le scénario. D’habitude, on ne nous posait jamais aucune question. J’ai répondu franchement : je n’avais lu que la partie concernant le personnage de Gabrielle Solis”, a-t-elle poursuivi le sourire aux lèvres.

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *