Ringo, qui n’a pas assisté aux funérailles de son fils, n’a «jamais aimé» Sheila

L’amour des parents détermine en grande partie l’avenir de leurs enfants. Ludovic Chanel était le fils de Sheila et Ringo. Après avoir déploré à plusieurs reprises l’absence de sa mère, et celle d’un père qu’il ne connaissait pratiquement pas, il s’est donné la mort en 2017.

De son vivant, Ludovic Chanel a entretenu des relations conflictuelles avec sa maman. Heureusement, ils se sont réconciliés peu de temps avant sa mort. Ses rapports avec son père n’étaient guère meilleurs : il ne l’a pratiquement pas connu. Bien plus, Ringo, de son véritable nom Guy Bayle, a rejeté son fils à plusieurs reprises.

Retour sur le mariage atypique de Sheila et Ringo, et le décès de leur fils.

RINGO ET SHEILA : LEUR HISTOIRE D’AMOUR

C’est dans les années 70 que tout a commencé entre Ringo et Sheila. Ils se sont rencontrés lors d’une séance photo réalisée par Télé-Poche. Sheila posait pour le roman photo «Une hôtesse nommée Sheila», tandis que Ringo était simple figurant.

Le coup de foudre est instantané. Le 13 février 1973, ils se marient dans l’église Notre Dame de la Gare (Paris).

Complices en amour, ils l’étaient également sur le plan professionnel. Une dizaine de jours après leur union, Ringo et Sheila enregistrent leur premier duo intitulé «Les gondoles à Venise». Celui-ci sera un énorme succès et s’écoulera à plus de 600 000 exemplaires.

Nageant dans le bonheur, les amoureux accueillent leur enfant en avril 1975 : c’est la naissance de Ludovic. Malheureusement, l’idylle sera de courte durée puisque le couple se sépare en 1979. Désormais ex-compagnons, les deux stars multiplient les disputes par médias interposés.

En effet, des années après leur séparation, les deux chanteurs ne se sont pas fait de cadeaux. Dans leurs sorties médiatiques, ils font des déclarations qui ressemblent étrangement à des insultes ou à du mépris.

En l’an 2000, Ringo avait accordé un entretien à France Dimanche. Au sujet de son mariage avec Sheila, il avait déclaré :

«Pour être honnête avec vous, j’ai occulté cette partie de ma vie, qui n’a duré que quatre ans. Notre mariage a été monté. Il n’y avait aucun amour entre nous. Le producteur de Sheila nous a demandé de nous marie».

Excédée par les déclarations de son ancien compagnon, Sheila a également réagi avec dédain. En 2013, dans le livre «Ne vous fiez pas aux apparences» (Éditions Plon), elle avait lâché :

«Je n’ai jamais revu mon mari depuis 1979. Mais je n’ai ni haine ni agressivité. Je n’ai simplement plus rien à lui dire ! Je serais incapable d’évoquer notre couple, car pour moi, il n’en reste rien, pas même de la nostalgie».

En 2016, face à Marc-Olivier Fogiel, la chanteuse avait déclaré ceci :

«Ça, ça m’énerve ! J’ai lu une interview de lui qui dit : ‘On ne s’est jamais aimés, on s’est vus un quart d’heure dans notre vie’. Mais il est dégueulasse ! Mais c’est dégueulasse, mon vieux, faut que t’assumes ! Ok, ça s’est très mal terminé, c’est pas grave, mais faut pas salir : ça a été une jolie histoire et tu n’as pas le droit de cracher dessus !».

Ces tensions ne se sont pas apaisées avec le décès de leur fils.

LE DÉCÈS DE LEUR FILS : RINGO N’EST PAS VENU À SES FUNÉRAILLES

Après leur rupture, Sheila s’est occupée toute seule de leur enfant, Ludovic Chancel, mais son emploi de temps professionnel ne lui accordait pas beaucoup de latitude. Ludovic a difficilement vécu les nombreuses absences et la célébrité de sa maman.

Ceci a évidemment rendu leur relation particulièrement complexe. Il a essayé de se rapprocher de son père, mais ce dernier l’a repoussé : Ludovic a dû mener sa vie comme il le pouvait.

En 1996, il a été victime d’un grave accident de scooter. Ayant frôlé la mort, il a suivi une longue rééducation. En 2005, il a sorti son autobiographie intitulée «Fils de», dans laquelle il révèle ses souffrances, l’absence de sa mère et son addiction à la drogue. Dans ce livre, il ne fait ni plus ni moins que régler ses comptes avec Sheila.

En 2012, il a essayé de se suicider en ingurgitant une grosse dose de médicaments. Heureusement, il a été sauvé de justesse. Sa relation avec sa maman n’est pas arrangée, car il l’accusait d’égoïsme.

La même année, Sheila porte plainte contre lui pour «harcèlement téléphonique et menaces». En octobre 2012, Ludovic est condamné pour «appels malveillants à l’encontre de sa mère et de son beau-père».

Le 8 juillet 2017, on apprenait avec tristesse la mort de Ludovic Chanel. L’homme de 42 ans a succombé à une overdose médicamenteuse qui l’avait préalablement plongé dans un coma de deux jours.

Les mois précédents son décès, Ludovic et Sheila avait renoué le contact et essayé d’assainir leur relation. Pour l’anniversaire de Sheila, Ludovic avait posté sur la Toile :

«Elle reste pour moi ma maman avant tout et je lui souhaite la santé, l’amour, la paix et le meilleur pour l’avenir».

Quand il est mort, la chanteuse a exprimé sa peine sur sa page Facebook :

«Pourquoi ? L’amour de ma vie, mon fils Ludovic, est parti rejoindre ses grands-parents. Aucun mot n’est à la hauteur de la douleur et de la solitude qui envahit le cœur d’une maman séparée de ce qu’elle a de plus cher au monde».

Durant les jours qu’il a passés dans le coma, Ludovic a été entouré d’amour. Il a reçu la visite de sa mère, sa compagne (Sylvie Ortega) et certains de ses amis.

Pour Sheila, il ne fait aucun doute que Ringo est directement responsable de la mort de leur fils. Quant à l’éventualité de croiser à nouveau sa route, elle n’a pas mâché ses mots :

«Je lui donnerai une gifle, mais je ne le croiserai pas. Je le sais. Il a peur, ça je le sais aussi. Il a perdu son fils et il n’est même pas venu le voir à l’hôpital, n’a pas assisté à son enterrement. Jamais je n’ai cherché à le joindre. Je lui en veux énormément».

LA VIE ACTUELLE DE RINGO

Ringo était une véritable star des années 70. On lui doit plusieurs succès comme «Elle, je ne veux qu’elle», «Qui est ce grand corbeau noir» ou encore «Les gondoles à Venise». Après son divorce en 1979, il a quitté le show-business pour se reconvertir dans la restauration.

En 1985, il a ouvert le «City Rock Café» à Paris. Dans les années 2000, il a ouvert un nouveau restaurant à Toulouse, le «Jim Lc Mahon’s world famous cafe». Il souhaitait mettre sur pied d’autres restaurants, mais son projet a été avorté après l’explosion de l’usine AZF.

En difficulté financière, il a été secouru par l’association «La roue tourne». En 2013, sa tentative de retour sur la scène musicale s’est conclue par un échec total. Depuis lors, il s’est exilé aux États-Unis, avec son épouse Annick.

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *