Claire Chazal a osé accoucher à 39 ans – mère célibataire, à 65 ans, elle vit seule sans son fils qui est parti vivre à 1000 km de chez lui

Il n’y a rien de plus puissant que l’amour d’une mère. Malgré les critiques, Claire Chazal a gardé sa grossesse et élevé son enfant avec amour. Il a fait le choix de vivre loin des médias et de la célébrité de ses parents.

Claire Chazal fait partie de la crème des journalistes français. En effet, il est difficile de parler de ce métier dans l’Hexagone, sans évoquer son nom.

Malgré son expérience et sa notoriété, elle n’a pas échappé à des remarques assez dures après la naissance de son fils.

François, puisqu’il s’agit de lui, a choisi de vivre loin de la célébrité de ses parents, Claire Chazal et Patrick Poivre d’Arvor. C’est un choix que certaines personnes pourraient critiquer, mais ce n’est pas le cas de ses parents. Les détails.

La maternité de Claire Chazal

Malgré les critiques de sa mère et de la société, Claire Chazal a assumé sa grossesse

Claire Chazal a été en couple avec un autre célèbre journaliste française : Patrick Poivre d’Arvor. Ils se sont séparés en 1995, tandis que Claire attendait leur enfant à naître. C’est l’un des dilemmes auxquels sont confrontées les célébrités féminines.

Quand elles sont au sommet de leurs carrières et qu’elles tombent enceintes, certaines hésitent à garder l’enfant, car elles pourraient être physiquement transformées au point de subir les critiques des internautes.

Claire Chazal n’a pas fait exception. La journaliste a eu des doutes, qui ont été accentués par les remarques désobligeantes de sa propre maman.

Loin de céder à la pression, Claire Chazal est restée ferme sur son choix de garder sa grossesse. Elle a continué à présenter le JT jusqu’à la veille de l’accouchement.

Tout s’est très bien déroulé, et Claire a pu souffler durant ses congés de maternité. Elle a prouvé à sa mère qu’elle s’était trompée sur son compte, mais elle a dû faire face à un autre problème : le regard de la société sur les mères célibataires.

Dans les années 90, la société était malheureusement encore conservatrice, et donc, n’appréciait pas particulièrement les mères célibataires, qu’elles soient célèbres ou non. Heureusement, Claire a fait fi de ces préjugés, et elle a vécu sa maternité comme elle l’entendait. Cela n’a pas été facile tous les jours, mais elle a tenu bon. Claire a continué sa carrière à la télévision tout en poursuivant sa grossesse. Elle a mis au monde un fils qui compte énormément à ses yeux, et dont elle est très fière.

Loin de regretter ses choix, Claire a continué sa vie, et elle a le mérite d’avoir l’immense carrière qu’on lui connaît.

La vie discrète de son fils

Que sait-on exactement du fils de Claire Chazal et PPDA ? Eh bien pas grand-chose. Bien qu’il soit le fils de deux célébrités, le jeune homme est très discret. Né en 1995, celui dont on ne connaît que le prénom (François), préfère rester dans l’ombre.

Il a, en effet, fait le choix d’avoir une vie normale et simple, raison pour laquelle il a refusé d’utiliser son célèbre patronyme, qui lui aurait probablement facilité la vie.

Ses parents respectent son choix, et c’est pour cette raison qu’ils ne parlent que très rarement de lui dans les médias. Heureusement pour nous, il leur arrive de faire des exceptions. Dans une édition de l’émission ¨50 Minutes Inside¨, Claire Chazal en a brièvement parlé.

Interrogée sur ce sujet par Nikos Aliagas, elle a commenté le choix de vie de son fils :

¨La vie des enfants leur appartient. Je pense que ce qu’ils détestent, c’est qu’on parle à leur place. Et je les comprends. Moi, ce que je peux dire, ce sont mes sentiments pour lui. Après, ce qu’il est, ce qu’il fera de sa vie, ça lui appartient vraiment¨.

Donnant son avis personnel sur son fils, elle a dit :

¨Selon moi, François ne recherche pas la notoriété. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est parti à l’étranger, pour être jugé sur ce qu’il est vraiment, pas sur son nom. Et je le comprends bien. Je ne sais pas comment tout cela va évoluer, comment on s’en extrait (…) Comment on se définit par rapport à ses parents. Ce n’est sûrement pas facile¨.

Pour information, depuis qu’il a quitté la France, François a vécu dans plusieurs pays dont la Nouvelle-Zélande, l’Angleterre ou encore Hong-Kong. Il fait de son mieux pour être le plus loin possible de ses parents et de l’exposition médiatique qui les entoure.

Une maman fière et protectrice

Claire Chazal comprend et accepte les choix de son fils, mais cela ne veut pas dire que ça lui convienne. En effet, elle vit difficilement en sachant que son fils se trouve de l’autre côté du monde. Cette distance la fait souffrir, mais elle supporte, car elle comprend le choix de son fils.

Claire Chazal est une maman aimante, qui reste très attachée à François :

“Mon fils, c’est tout et au-delà (…) Quand je pense à lui, c’est les larmes tout de suite parce que c’est trop chargé en émotion, de souvenirs, de peur aussi qu’il ne lui arrive des choses”,

a-t-elle reconnu.

Elle parle d’ailleurs de François comme de la personne qui ¨compte le plus pour elle¨. La journaliste lui a laissé la latitude de faire les choix qu’il estime être les plus judicieux pour sa vie, mais elle n’en reste pas moins une mère poule.

Bien que la distance les sépare, Claire se soucie toujours de ce qui peut arriver à son fils. Toutefois, elle parle de lui avec une très grande fierté :

¨Je le sens plus fort, plus intelligent que moi. Plus cultivé, plus déterminé. C’est vrai, je le pense sincèrement¨.

Même avant la naissance de son fils, Claire Chazal était prête à affronter le monde entier pour le défendre. Des années plus tard, c’est toujours le cas malgré la distance.

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *