Rouen. Tatouage, piercing et musique : La Faille, à la croisée des arts

Un nouveau lieu lancé par un collectif réunissant des professionnels du tatouage, de la musique et du piercing a vu le jour à Rouen : la Faille 11.11. Rencontre.

Un nouveau lieu mêlant piercing, musique, tatouage et coiffure a ouvert rue Grand pont à Rouen (Seine-Maritime). Son nom : la Faille 11.11. Le collectif qui lui a donné vie le qualifie d’art club.

« On cherchait à relier nos univers et créer un lieu qui n’a jamais été vu avant », explique Charles, l’un des associés. Il en résulte une vraie diversité dans les propositions.

Expo, enregistrement, tatouage…

Le local spacieux s’étend sur trois niveaux. La déco est sobre, reposante et moderne. L’accueil avec son large comptoir et son vieux canapé chesterfield occupe le rez-de-chaussée. Des photos sont exposées sur le mur de droite. « L’idée est de changer d’exposition tous les mois, explique Mélody, seconde associée. On souhaite que ce soit un lieu de partage où l’on donne de la visibilité aux artistes. »

L’équipe est composée de quatre membres permanents disposant chacun de son propre espace d’exercice. Chacun se connaissait avant et avait déjà sa propre communauté à Rouen. Charles, ingénieur du son et beatmaker, gère le studio de musique au sous-sol. Il travaille avec des artistes comme Yung Ciel ou Carli. Ceux qui le souhaitent peuvent enregistrer sur rendez-vous.

À l’étage, côté tatouage, là-aussi, c’est sur rendez-vous, Léa, alias Cœur de bière, propose un style old school et néo-traditionnel en rouge et noir. Aux antipodes des tatouages surréalistes de sa collègue Lisa, plus connue sous le pseudo Ultraviolette. C’est elle qui a dessiné le logo de la Faille. Enfin, Mélody gère tout ce qui a trait au piercing et reçoit sans rendez-vous.

La Faille propose des expositions temporaires. (© MN/76actu)
Une des places pour les prestataires invités est occupée actuellement par Carnage. (© MN/76actu)
Les quatre permanents de l’équipe dispose chacun d’un espace personnel pour exercé. Ici dans la partie dédiée au tatouage. (© MN/76actu)
Des sessions d’enregistrement privées sont proposées au studio sur rendez-vous. (© MN/76actu)

Des guests programmés cet été

Le projet a été prévu pour recevoir des prestataires invités. « Il y a un spot pour un guest en tatouage, explique Mélody. On fait en fonction des demandes. On en a déjà trois programmés pour cet été. »

Une autre place de guest est également occupée par une « semi-résidente », Sophie Haise, ancienne gérante du salon de coiffure le Garage, qui a aujourd’hui repris son indépendance avec son projet Carnage. « Je retourne un peu à mes débuts de coiffeuse studio, raconte-t-elle. Je coiffe les gens en tant que guest dans des événements et des lieux et je fais des projets plus artistiques à côté. »

Associer trois arts

Il y a quelque chose qui se démarque dans ce projet, selon elle : « Les combinés tatoo et piercing, il y en a déjà, mais pas avec la musique comme ici. » C’était le rêve de Lisa et Charles d’arriver à associer ces arts. « On ne se serait sûrement pas lancés aussi vite sans les autres, raconte Lisa. Ça a aidé d’avoir cet élan de groupe. On surfe autant sur notre propre énergie que sur celle des autres. » Voilà qui résume la proposition de la Faille : entre force du collectif et singularité.

Infos pratiques :
La Faille, située au 18 rue Grand pont à Rouen, est ouvert de 13 h à 20 h. Prise de contact et rendez-vous sur les pages Instagram la Faille11.11, Ultraviolette, Mélody Piercing, Coeur de bière tatoo et Kdngotdasauce.

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *